QU’EST-CE QUE LA NUTRITION PRÉVENTIVE ?

« Il n’y a rien que les hommes aiment mieux conserver et qu’ils ménagent moins que leur santé ».

LA BRUYERE

*

Aujourd’hui plus que jamais, la conscience que nous avons, les uns et les autres, de l’impact de l’alimentation sur la santé est de plus en plus grande.

Sur ce sujet, deux grandes familles se distinguent : la nutrition thérapeutique et la nutrition préventive.

Si la première est utile pour soigner, la seconde tient un rôle important, comme son nom l’indique, dans la prévention.

*

Mais la prévention de quoi ?

Le lien entre l’alimentation et la santé est établi depuis des millénaires.

De nombreuses pathologies, certaines de notre époque et d’autres plus anciennes, voient leur survenue diminuée ou augmentée selon la manière dont on s’alimente.

De la même manière qu’une carence en fer peut induire une anémie, un excès de sucre peut conduire au diabète. Cela est très schématisé, mais nécessaire pour bien comprendre ce qui suit.

           Le rôle de la nutrition préventive est donc de prévenir la maladie par l’alimentation.

Ce qui revient plus simplement à : bien manger pour rester en bonne santé

*

L’alimentation, réel outil de prévention.

« Si les erreurs alimentaires favorisent les problèmes de santé, l’équilibre alimentaire est un véritable facteur de santé. »

J-M LECERF

La nutrition préventive nous apporte les clés quant aux bonnes habitudes àmettre en place au quotidien, au niveau de son alimentation, afin de rester en forme.

Rééquilibrer son alimentation permet bien souvent d’améliorer un grand nombre de petits troubles courants, tels que : les troubles du transit (constipation, diarrhée) et troubles digestifs divers (ballonnements…), les maux de tête, la fatigue, les troubles du sommeil.

De même, la perte de poids chez une personne en surpoids peut impliquer la disparition de multiples troubles dont elle souffre quotidiennement : troubles articulaires, ronflements nocturnes, reflux gastro-œsophagien parmi eux.

*

Bien manger, pour mieux se porter

Se nourrir est une nécessité. Pour autant, nous avons tendance à l’oublier tellement cet acte est banal et machinal, parfois même inconscient.

Pour la plupart d’entre nous, on mange parce que c’est l’heure de manger, et puis on retourne vite à nos activités. 

Aussi, il n’est pas rare d’entendre chez certains que manger est même «une perte de temps», c’est dire à quel point nous avons oublié ce qui est essentiel. 

Pourtant, bien se nourrir permet, au-delà de nous faire vivre, d’optimiser le fonctionnement de notre organisme.

En effet, outre les effets bénéfiques de bons choix alimentaires sur les performances sportives, on observe aussi que non seulement les performances intellectuelles mais aussi les capacités de résistance aux agressions physiques et infectieuses sont accrues lorsque l’on s’alimente de manière adéquate.

*

Quelques conseils pour améliorer le contenu de notre assiette et préserver notre capital santé

De grands principes valables pour tout le monde :

*Consommer davantage de végétaux,

*Consommer moins de produits animaux,

*Consommer moins de produits raffinés, pauvres en nutriments.

&

De petits conseils bien utiles :

*Choisir des aliments simples, frais, natures,

*Préférer les fruits et légumes de saison,

*Utiliser des modes de cuisson qui préservent les qualités nutritionnelles des aliments,

*Faire les bons choix au niveau des matières grasses,

*Utiliser généreusement les épices et aromates,

*Cuisiner soi-même dès que possible.

Cela parait être une évidence.

Pourtant, nombre d’entre nous, malgré parfois tous les efforts entrepris, en est encore bien loin.

Il serait dommage d’attendre que notre corps nous montre des signes pour nous intéresser à notre assiette…Non ?

*

« Les sources de ma vitalité, je les trouve dans mon assiette »

LENDL

Catégories : ALIMENTATION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *