MANGER VITE ET BIEN, A PETIT PRIX

Aujourd’hui, un article destiné essentiellement à la population étudiante, mais qui finalement peut intéresser tout le monde puisque nous sommes tous plus ou moins concernés par le manger « vite fait, bien fait » et économique dans la mesure du possible !

Il faut l’avouer, manger équilibré, ce n’est pas toujours facile, et encore moins lorsque l’on est étudiant et que l’on dispose d’un budget serré.

Entre les cours, les copains, les révisions, les loisirs, les exams et autres joies de la vie d’étudiant, il faut dire que manger est loin d’être la préoccupation majeure.

En fait, on va voir que tout n’est finalement qu’une question d’organisation, et que bien manger est tout à fait compatible avec une vie étudiante épanouie !

*

Les objectifs

*

L’ alimentation de l’étudiant pourrait faire l’objet de nombreux articles tellement le sujet est vaste : manger à l’extérieur, gérer les soirées avec les copains, bien s’alimenter en période d’examens …

Pour aller à l’essentiel, voici quelques conseils que l’on peut appliquer au quotidien :

*ne pas abuser des fast-food (je parle bien-sûr de Mc Do, O’Tacos, Subway et compagnie),

*profiter au maximum du restaurant universitaire (économique et varié),

*faire ses courses vite fait, bien fait,

*acheter des aliments qui se conservent longtemps,

*faire en sorte que les placards, voire le congélateur, ne soient jamais vides,

*savoir se débrouiller avec ce qu’on a chez soi,

*avoir un rythme de repas le plus régulier possible (petit-déjeuner, déjeuner, dîner à heure régulière).

*

Les meilleurs amis de la cuisine étudiante

*

Les aliments de base, sont vos alliés.

Pourquoi ? Parce qu’en plus de présenter une bonne qualité nutritionnelle, ils sont :

*économiques,

*trouvables dans tout commerce,

*simples de préparation.

*

Vous l’avez compris, c’est sur eux qu’il faut miser pour commencer. Alors, quels sont-ils ?

*les féculents et légumes secs,

*les œufs,

*les fruits et légumes (de saison, en conserve ou surgelés),

*les conserves de poissons (sardines, maquereaux, thon…),

*le pain,

*le lait, les yaourts natures et fromages blanc.

Les avoir dans vos –petits– placards vous permet de les avoir sous la main dès que besoin et ainsi pouvoir réaliser rapidement un bon –et nourrissant– repas !

*

En partant du principe qu’une assiette équilibrée se compose :

*d’une portion de féculents,

*d’une portion de légumes,

*d’une portion de protéines (animales ou végétales).

L’objectif est d’avoir –plus ou moins– dans chacune de vos assiettes ces trois éléments.

Exemples :

*pâtes – filet de poulet – haricots verts surgelés

*riz – maquereau en boîte – salade/crudités 

*tartine – fromage frais – jambon blanc – tomate – salade

*pâtes – lentilles – fromage de chèvre – poêlée de courgettes.

*

Après les aliments de base, les ustensiles de base.

Nul besoin de disposer d’une cuisine aménagée, d’un robot ni même d’un four pour manger comme il faut. Le nécessaire, c’est :

*une poêle,

*une casserole,

*une passoire,

*un couteau

*une cuillère en bois.

*

Maintenant, comment faire ?

*

On s’organise :

*Déterminer à l’avance combien de repas sont à prévoir pour la semaine : uniquement les dîners ou bien les déjeuners + les dîners.

*Essayer de visualiser les repas et ce qui ferait envie pour cette semaine, en tenant compte des 3 composantes citées ci-dessus.

*Dresser une petite liste des denrées qui seront utiles pour se faire.

*

Les courses

*

*Où?

Au plus près et au plus pratique vous allez me dire…En effet !

Attention cependant aux petites superettes qui affichent des prix plus élevés que les grandes surfaces, pour les mêmes produits…

Si vous avez la possibilité de ramener des fruits et légumes frais achetés pendant le week-end –ou gentiment offerts par maman-, c’est encore mieux.

*Quand ?

Le plus pratique, le plus économique et ce qui fait gagner un max de temps : les faire le lundi, 1er jour de votre semaine, dès que vous avez un créneau.

On fait le plein pour la semaine et on en parle plus !

De cette manière, vous gagnez votre temps et votre argent : fixez-vous un budget précis et achetez tout ce qu’il faut pour la semaine avec. Plus besoin de se soucier des courses les jours suivants, il n’y a plus qu’à composer, vite fait bien fait.

*Comment ?

L’idéal étant d’avoir une petite liste (à l’ancienne, sur un bout de papier, ou sur l’appli « Notes » de votre téléphone, peu importe).

Le but est, encore une fois, de vous faire gagner du temps : vous savez ce qu’il vous faut, donc vous allez directement dans les bons rayons.

Deuxième avantage : c’est économique.

La liste évite de flâner dans tous les rayons et d’acheter des produits un peu dans tous les sens, sans trop savoir pour qui pour quoi, de dépenser le budget courses et au final de se rendre compte chez soi qu’il n’y a absolument pas de quoi manger pour une semaine là-dedans.

N’hésitez pas à vous tourner vers les marques distributeurs, souvent intéressantes en terme de rapport qualité/prix.

Pensez aussi à comparer les prix au kilo, c’est comme ça qu’on fait des économies. Vous verrez, on a souvent de belles surprises !

*

Pour finir

*

Mes derniers petits conseils :

*On évite les plats cuisinés (chers et d’une composition nutritionnelle bien souvent peu recommandable)

*On petit-déjeune avant de partir, ou bien on emporte avec soi une collation pour la matinée,

*On cuisine en quantité, afin d’en avoir pour plusieurs repas.

*

Et si une virée en courses avec votre diététicienne peut vous aider à y voir plus clair, n’hésitez pas à la solliciter, elle sera heureuse de vous accompagner !

*

Merci à mon beau-frère et sa copine qui m’ont fait part de leurs problématiques d’étudiants, et m’ont ainsi donné l’idée de rédiger cet article.

En espérant vous avoir apporté quelques clés !

N’hésitez pas à me donner vos avis en commentaires.

Catégories : ALIMENTATION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *